Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

Blog des élus socialistes et républicains d'Homécourt et ouvert à tous...


Jean-Marc Ayrault : «Je suis le Premier ministre de la réalité»

Publié par ps-homecourt sur 6 Mai 2013, 20:52pm

Jean-Marc Ayrault : «Je suis le Premier ministre de la réalité»

Dimanche 5 mai, le Premier ministre a réaffirmé le cap pris par le gouvernement afin de redresser la France, et exprimé sa confiance dans les réformes engagées pour l'avenir du pays.

Un gouvernement réaliste, engagé pour le redressement de la France

Jean-Marc Ayrault est revenu sur la situation très dégradée du pays à son arrivée à la tête du gouvernement, et a rappelé l'ambition de l'équipe gouvernementale de redresser la France:

« Sans attendre, mon gouvernement, depuis le premier jour, a engagé des réformes en profondeur qui ont été si longtemps évitées ».

Et son devoir de réalisme en tant que Premier ministre:

« Je ne suis pas le Premier ministre de l'incantation, ni simplement le chef d'un gouvernement de la parole protestataire, je suis le chef d'un gouvernement de la réalité du pays, et je veux que notre pays se redresse et s'en sorte ».

De nombreux choix de politique ont été faits depuis un an, qu'il s'agisse de la loi sur la sécurisation de l'emploi, la création de la Banque publique d'investissement, ou encore la les contrats de génération et les emplois d'avenir, dont les effets ne sont pas immédiats. En cette période de crise, l'option choisie par le Premier ministre est celle de l'offensive grâce à une «politique de sérieux budgétaire au service de la croissance, au service de l'investissement, au service de la préparation de l'avenir».

La période difficile que traverse la France est également européenne, c'est pourquoi le président de la République s'était engagé lors de la campagne à se battre pour réorienter l'Union européenne afin de remettre sur la voie de la croissance, non seulement la France, mais tous les États membres de l'Union européenne:

Jusqu'à présent, l'Europe a eu une approche uniquement budgétaire, les déficits. Il faut les réduire, c'est ce que nous faisons. Mais en même temps, il faut aussi se préoccuper de la croissance.

Retour sur la première année du quinquennat : «Des réformes en profondeur» ont été engagées

Le Premier ministre a tout d'abord rappelé qu'il n'y aurait pas d'augmentations des impôts en 2014, autres que celles déjà annoncées.

Mais d'évoquer aussi la possibilité pour l'État de revendre certaines de ses parts dans les entreprises publiques afin «que nous puissions dégager une partie pour financer l'investissement, pas pour boucher les trous du budget».

Par la suite, Jean-Marc Ayrault a renouvelé son message de confiance à l'égard des chefs d'entreprise qu'il rencontre régulièrement:

« C'est un message de soutien que je leur apporte. Ceux qui prennent des risques pour investir, innover, embaucher, doivent savoir qu'ils seront et qu'ils sont soutenus par le gouvernement ».

Revenant sur l'affaire Cahuzac, le Premier ministre a jugé qu'elle aura permis d'accélérer la réforme sur la transparence du patrimoine des personnalités politiques, mais aussi de la lutte contre les paradis fiscaux et la fraude fiscale.

Sur la loi relative au Mariage pour tous, si Jean-Marc Ayrault comprend les personnes qui y sont hostiles, il y voit surtout une loi allant «dans le sens de l'égalité des droits nouveaux, et qui n'en enlèvent à personne».

Enfin, le Premier ministre s'est longuement exprimé sur la politique familiale, rappelant que l'universalité des prestations familiales sera conservée. Il a également annoncé qu'un plan relatif l'accueil des enfants à l'école, dans les crèches, et les modes de garde à domicile serait annoncé d'ici quelques semaines. Et de conclure sur ce sujet:

La politique familiale, ce n'est pas seulement les moyens financiers, c'est aussi les moyens de garde pour permettre, aux femmes en particulier, de pouvoir exercer un emploi. C'est une des fiertés de la France d'avoir réussi ce formidable acquis qu'il faut absolument conserver.

«Je veux sauver le modèle social et républicain français»

Jean-Marc Ayrault a réaffirmé avec force sa volonté de réformer en profondeur le pays, afin de continuer à faire vivre notre modèle social et républicain, et a appelé à ce que la société entière y participe:

« Le gouvernement est là pour impulser, fixer les orientations, pour dégager les moyens, mais en même temps on a besoin que la société tout entière se mette en mouvement ».

Il a conclu son intervention télévisée en évoquant son propre sentiment sur son rôle de Premier ministre :

« Je suis fier d'être à la tête de cette équipe, de mener ce combat pour la France et en même temps, j'ai une ambition pour mon pays. (...) C'est une grande Nation capable de ce projet. Si elle retrouve sa force économique, si elle reste fidèle à ses valeurs fondamentales, sociales et républicaines, alors la France sera forte et juste ».

Commenter cet article

Zizou 06/05/2013 23:08

N'en déplaise au Front de Gauche, il y a des courageux qui mouillent la chemise pour redresser ce pays. Non sans difficultés bien sûr, mais comment exiger d'Hollande et Ayrault qu'ils remontent la situation degradée à ce point, et un pays abimé par 10 ans de droite. Patience camarades communistes et du Front de Gauche.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents