Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

Blog des élus socialistes et républicains d'Homécourt et ouvert à tous...


Pour une école plus juste, une nécessaire refondation de l'école de la République

Publié par ps-homecourt sur 21 Mars 2013, 04:17am

 

 

ecole

 

Au-delà du débat qui a crispé, ces dernières semaines les collectivités locales de gauche comme de droite, et la nôtre n'a pas échappé à la règle, à propos des rythmes scolaires et du décret sur le retour à la semaine de 4 jours et demi dans le premier degré, se tenait au parlement le débat sur la refondation de notre école.

Apres plus de 40 heures de discussion, et de nombreux amendements,  nous nous félicitons de l’adoption par l’Assemblée nationale de cette loi portée par le ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon et la ministre déléguée a l'enseignement Pau Langevin.

Cette réforme majeure du quinquennat va permettre la mise en œuvre de l’engagement du Président de la République en faveur de la jeunesse et de la réussite de tous les enfants de notre pays.

Agir pour la réussite des élèves impliquait en premier lieu de revaloriser le métier d’enseignant, comme l’ont fait tous les pays qui réussissent en matière éducative. C’est le sens de la création de 60 000 postes dans l’Education nationale d’ici 2017, là où Sarkozy et la droite n'avaient eu de cesse de casser l'éducation nationale en supprimant ces postes, mais aussi du rétablissement de la formation initiale et continue des enseignants avec l’ouverture dès septembre 2013 des Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), du rétablissement de l’année de stage et de la création de 18 000 emplois d’avenir professeurs qui bénéficieront aux étudiants boursiers se destinant à l’enseignement.
Avec cette loi de programmation, le gouvernement donne à l’Education nationale les moyens pour lutter efficacement et à long terme contre les inégalités scolaires, qu’elles soient sociales ou territoriales, de la maternelle à l’Université.
C’est ainsi que la priorité est redonnée au premier degré, où se joue en grande partie l’échec ou la réussite scolaire, avec notamment l’encouragement à la scolarisation des enfants de moins de trois ans et le dispositif « plus de maîtres que de classes ».  Le second degré voit également ses moyens renforcés avec la rénovation du collège unique et la refonte du service public de l’orientation.
Cette loi met enfin l’accent sur l’éducation prioritaire afin d’aider les élèves les plus en difficulté et de lutter contre le décrochage scolaire.  Elle fait le pari de l’avenir en faisant entrer l’école dans l’ère du numérique.


Nous observons au passage, que si le texte a été adopté en première lecture, grâce aux voix socialistes, écologistes et radicales, il n'a pas reçu les suffrages des députés Front de Gauche et PCF qui se sont abstenus. Une posture politique récurrente et regrettable pour la gauche de la gauche qui n'est pas à son coup d'essai dans cette législature.

 

Les points principaux de la loi:

 

·         Réinvestir dans les moyens humains avec notamment la création de 60 000 postes dans l'Éducation nationale en 5 ans et la création des écoles supérieures du professorat et de l'éducation.

·         Donner la priorité à l'école primaire en ré-équilibrant les rythmes sur la semaine, les moyens au primaire et à la maternelle.

·         Renforcer les politiques de réussite éducative en luttant contre le décrochage scolaire par le dispositif "Plus de maîtres que de classes" qui permettra la création de 7000 nouveaux postes d'encadrement pédagogique dans les zones difficiles.

·         Favoriser la réussite de tous dans le second degré en valorisant l'enseignement professionnel et aussi en renforçant le service public de l'orientation.

·         Faire entre l'école dans l'ère numérique par le développement des ressources pédagogiques et la formation des personnels.

·         Faire évoluer le contenu des enseignements, les modes d'évaluation et renforcer un socle commun de connaissances pour tous.

Améliorer le climat scolaire pour les élèves, les professeurs et les parents

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents