Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

Blog des élus socialistes et républicains d'Homécourt et ouvert à tous...


« Ne pas décourager les entrepreneurs et améliorer la compétitivité des entreprises»

Publié par ps-homecourt sur 18 Octobre 2012, 14:08pm

 

 

 

Jean-Marc Ayrault était l'invité ce mardi d'Europe 1. Au lendemain du lancement du chantier de la compétitivité à Nantes, le Premier Ministre est revenu sur la fiscalité des entreprises Le premier Ministre vient de lancer à Nantes le chantier de la compétitivité au milieu des entreprises qui se sont regroupées, qui regroupent à la fois des grandes entreprises, des petites et moyennes entreprises, qui regroupent des chercheurs, du secteur public, du secteur privé, et qui ont un objectif, améliorer les capacités des entreprises à l’innovation.

L’occasion de revenir sur les mesures prises pour faciliter l’accès au crédit des entreprises, améliorer leurs fonds propres, améliorer leur compétitivité, pour qu’elles investissent dans l’innovation, pour que leurs produits soient des produits de meilleure qualité. Le premier ministre a notamment évoqué la création de la Banque Publique d'Investissement (BPI) et le rapport de Louis Gallois qui lui sera remis le 5 novembre. Jean-Marc Ayrault a estimé que le programme de compétitivité se fera sur "deux ou trois ans" et doit faire l'objet d'un "plan d'ensemble" cohérent. S'agissant de la réforme fiscale en particulier sur les taxations des plus-values de cessions mobilières, le Premier ministre rassure: « C’est pour la première fois en France l’impôt sur le capital qui sera de la même nature que l’impôt sur le travail.

Aujourd’hui, les revenus du capital sont moins taxés que ceux du travail, ça, c’est la réforme de base. Alors, nous avons été amenés à corriger un certain nombre d’effets qui pouvaient être négatifs pour des entreprises, en particulier des entreprises qui sont créées depuis peu, dont les chefs d’entreprises cèdent leur part, pour ne pas pénaliser l’investissement ». Ces corrections feront l'objet d'amendements présentés au Parlement pour "corriger ces effets, qui auraient pu être pervers pour un certain nombre d’entreprises" affirme Jean-Marc Ayrault qui précise:

On ne veut pas décourager l’entrepreneur, ni le créateur de richesses. Nous ne pouvons qu’approuver ces positions qui se veulent pragmatiques et qui démontrent que le gouvernement socialiste n’est pas anti-entreprises comme certains le laissent entendre.

Pour autant, il faudra sans doute aller plus loin et notamment aider davantage les TPE, les artisans en allégeant leurs charges pour soutenir l’emploi.

 

Jean TONIOLO

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents