Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

Blog des élus socialistes et républicains d'Homécourt et ouvert à tous...


Jean-Luc MELANCHON sur BFM TV

Publié par Jean TONIOLO sur 28 Juin 2012, 12:38pm

A propos de la sortie de JL Mélanchon ce matin sur BFM TV
 
Une fois de plus, Mélanchon vient faire de l'agitation sur un plateau télé et pratiquer son jeu favori... la surenchère: après avoir taillé un costume à Manuel Valls, ministre de l'intérieur, sur sa politique migratoire, et critiqué Pierre Moscovici, ministre de l'économie, à propos du coup de pouce au SMIC (2%), le voilà qui déclare que le seul gouvernement dans lequel il aura confiance, c'est celui qu'il dirigera (il se voit d'ailleurs également ministre de l'intérieur dans ce gouvernement... curieuse conception du partage des responsabilités pour quelqu'un qui dénonçait l'omnipotence de Sarkozy il n'y a pas si longtemps). 
 
Après les propos plein de finesse de Cléméntine Autain, l'un des porte flingues du Front de gauche à propos de l'augmentation décidée du SMIC au 1er juillet (dont on rappelle que la droite avait gelé toute évolution depuis 2006), puisqu'elle a qualifié ce coup de pouce de "foutage de gueule", voici que JL Mélanchon ce matin déclare souhaiter la régularisation massive et globale des sans papiers en situation irrégulière... et d'évoquer "Manuel Valls reprend les poncifs autoritaires du FN". Encore dans la nuance!
 
Et toujours cette surenchère politique qui pourrait se manifester dans quelques jours à l'assemblée nationale, selon le souhait exprimé ce matin par Mélanchon (qui lui n'a pas réussi à devenir député)  par un vote d'abstention du groupe Front de Gauche lors débat sur la confiance au gouvernement que demandera le 1er ministre à la représentation nationale.
 
J'observe, à la lecture d'une tribune récente parue dans Libération que quelques camarades de route du Parti de gauche créé par JLM, ont déserté ces derniers mois, tels Jacques Rigaudiat, l'ex syndicaliste Claude Debons et l'économiste Christophe Ramaux, tous co-fondateurs du Parti de Gauche, précisant que cette formation et son leader "font fausse route".
 
Ainsi l'économiste Jacques Rigaudiat dit ne plus vouloir cautionner des choix et un mode de fonctionnement et n'accepte plus la stratégie politique basée uniquement selon lui sur un mythe, celui de" l'unique recours à gauche, tablant sur l'échec des socialistes et une catastrophe sociale". La tactique visant à la coupure complète de la gauche de transformation d'avec celle de gouvernement est sans issue pour Mélanchon selon J. Rigaudiat.
 
Plutôt que de s'inscrire dans une dynamique anti Sarkozy et rechercher en priorité un front commun de toute la gauche pour le battre avant d'envisager un accord démocratique avec le PS, le choix fait par Mélanchon qui a décidé d'être cet aboyeur, est tout autre. Il a fait le pari d'être une sorte de conscience morale d'une gauche radicale, toujours prompt à faire la leçon et à pratiquer la critique systématique, comme Georges Marchais en son temps vis à vis de François Mitterrand et les gouvernements de gauche successifs. A une différence près: les communistes en 1981 (et même en 1997 dans le gouvernement Jospin) avaient pris toute leur place dans une gouvernance partagée et plurielle. Et ils avaient été de bons ministres, confrontés au réel et dans l'action plutôt que dans l'incantation.
 
Que Mélanchon, le Parti de Gauche et le Front de gauche s'interrogent sur les perspectives qu'ils donnent aux classes populaires par leur comportement et leur discours.

 

 

 

 

Jean TONIOLO

MAIRE ADJOINT D'HOMECOURT

Commenter cet article

Sibaud 27/07/2012 13:21

Que vous PS soyez adversaire du Front de Gauche c'est la rien de plus normal.
Mais restez dans l adversité et ne franchissez pas la ligne de la facilite qui vous conduirait non a critiquer mais a "vomir" sur JLM. Vous y gagnerez en crédibilité et surtout vous serez moins
éloigne de la réalité.
Bien sur mon commentaire ne passera pas mais comme il vous est d estime .....
Encore un mot en politique le vent tourne. Aujour hui il vous est favorable mais demain? Je doute qu avec vos propos vous retrouviez dans les prochaines élections l adhésion des électeurs du Front
de Gauche. Vous vous ferez élire par Rigaudiat, Debons, ou bien Ramaux. Passez tout de même de bonnes vacances

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents