Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

Blog des élus socialistes et républicains d'Homécourt et ouvert à tous...


AUBOUE 42 - 73ème anniversaire du sabotage à l'usine d'Auboué

Publié par Parti Socialiste d'Homécourt - Elus Socialistes et Républicains sur 30 Janvier 2015, 08:44am

AUBOUE 42 - 73ème anniversaire du sabotage à l'usine d'Auboué

Dans la nuit du 4 au 5 février 1942, le transformateur de l’usine d’Auboué est paralysé par un acte de sabotage qui surprend les autorités allemandes. Dès le lendemain les polices Allemandes et Françaises de Pétain sont sur place et mènent l’enquête. Les interrogatoires dirigés par les policiers permettent d’arriver à une première conclusion « les saboteurs ont opéré rapidement et devaient connaître les lieux si bien qu’il est permis de supposer que les dits actes de sabotage ont été commis par des individus ayant travaillé dans l’enceinte de l’usine. » La police repart avec plusieurs noms d’ouvriers et qui sont connus comme communistes.

Dès le 5 février et pendant tout le mois, les opérations de représailles contre les militants syndicalistes et communistes se poursuivent. En quelques jours, plus de soixante dix personnes sont emprisonnées sans qu’aucun lien direct entre elle et l’affaire n’ait pourtant été prouvé. Il s’agit clairement d’OTAGES. Quelques mois plus tard, les auteurs du sabotage seront identifiés et arrêtés ; ils seront fusillés au mois de juillet 1942 ; ce sont des jeunes résistants d’Auboué.

Mais les autorités allemandes maintiennent leurs mesures de représailles, et des personnes internées depuis le mois de février seront transférées à Compiègne pour y être déportées. Le 6 juillet 1942, un convoi de 1170 hommes quitte Compiègne pour se rendre à Auschwitz-Birkenau, camp d’extermination. A la libération ils seront 119 survivants. Les otages de février 1942 ont fait partie de ce convoi. (source : site de la mairie d’Auboué)

En souvenir du sabotage du transformateur, et des otages politiques déportés à Auschwitz, la ville d'Auboué organise du 31 janvier au 7 février plusieurs manifestations commémoratives, pour ne pas oublier.

Samedi 31 janvier - 17h00 - Inauguration de expositions sur SPEIDEL et la répression franco-allemande en Meurthe et Moselle contre la Résistance.

Allocutions et projection du film sur SPEIDEL

A la salle des Fêtes Galli.

Durant une semaine, expositions, conférences, pièce de théâtre pour commémorer ce moment d'histoire de la ville.

Renseignements et programme complet de ces manifestations exceptionnelles sur www.auboue.fr et auprès d'Alain Richardson, adjoint au maire d'Auboué (Tél:07 87 87 04 05)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents