Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

OPINIONS - Pour un dialogue citoyen ambitieux

Blog des élus socialistes et républicains d'Homécourt et ouvert à tous...


Esprit réformiste ou immobilisme ? Meilleure efficacité des politiques publiques ou statu quo des baronnies actuelles ?

Publié par ps-homecourt sur 12 Décembre 2014, 15:42pm

Esprit réformiste ou immobilisme ? Meilleure efficacité des politiques publiques ou statu quo des baronnies actuelles ?

Ces derniers mois, nous n’avons pas manqué de donné notre avis, tant dans la presse locale que dans le magazine municipal, à propos de la réforme territoriale engagée au Parlement avec notamment l’adoption d’une nouvelle carte des régions administratives (qui verra pour ce qui nous concerne la Lorraine fusionner avec l’Alsace et Champagne-Ardenne).

Dans le même temps, nous avons beaucoup entendu les cassandres et autres tenants du « ni-ni » préférant, dans ce qui est un jeu facile, réclamer toujours davantage de l’Etat et de ne rien bouger dans les lignes actuelles ; comme si le pays pouvait encore se payer le luxe de vivre à crédit et les déficits encore et toujours peser sur nos finances publiques. Les réformes, c’est la gauche de gouvernement qui s’y colle avec les socialistes et leurs alliés Radicaux de Gauche.

Dans son discours devant le Sénat en octobre dernier, le Premier ministre, Manuel Valls, s’est exprimé sur l'importance et la cohérence de la réforme de l'organisation territoriale du pays, voulue par le chef de l'Etat.

Nous réaffirmons que c'est une réforme d'intérêt général, au service de l'amélioration et de la modernisation du service public local rendu à nos concitoyens, du développement économique et du renforcement de la compétitivité et de l'attractivité du pays pour la création d'emplois, au service aussi d'une performance accrue de l'action publique.

La loi de modernisation de l'action publique et d'affirmation des métropoles, le projet de loi relatif à la délimitation des Régions et le projet de loi portant sur les compétences dessinent une organisation territoriale efficace autour d'un bloc local (communes et intercommunalités) et des Régions renforcées, d'un conseil départemental aux compétences clarifiées, d'un État stratège et péréquateur, d'une Europe des projets.

Oui le débat engagé est réel et la qualité de l’écoute du Premier ministre indéniable face aux inquiétudes soulevées par les élus. La proposition du gouvernement de privilégier trois options d'organisation pour les conseils départementaux ainsi que l’assouplissement du seuil des 20 000 habitants pour les intercommunalités, pour une meilleure prise en compte des spécificités des territoires sont des solutions de bon sens.

Dans les débats actuels, lucides sur les marges de manœuvres étroites comme le rappelle régulièrement le secrétaire d’Etat au budget, notre ami Christian ECKERT (ex député maire de Trieux), les élus socialistes et républicains restent cependant attentifs à la préservation de l'autonomie fiscale et financière des collectivités locales, soucieux du maintien d'un haut niveau d'investissement public.

Il y a donc lieu d’être satisfaits de la hausse du taux du fonds de compensation de la TVA, de l'affectation de 12 milliards d'euros aux contrats de plan État-Région pour les transports, la recherche, l'enseignement supérieur et la transition énergétique.

Nous nous félicitons également du maintien à son niveau actuel du fonds d'amorçage pour les rythmes scolaires et de la majoration de la dotation d'équipement des territoires ruraux.

Nous accordons également une importance particulière à la réorganisation des services de l'Etat, pour une meilleure lisibilité et efficience de l'action publique et soutenons la revue des missions de l'Etat et la simplification des normes, deux grands chantiers engagés par le gouvernement.

La nécessité de la réforme se confronte parfois à la préservation des positions électorales acquises. Si vous ne faites rien, c’est le pays qui perd, et les citoyens avec lui. Pour enclencher cette réforme, il faut lever les conservatismes.

C’est une réforme d’une très grande ampleur qui fera entrer la France et son architecture territoriale dans une nouvelle ère.

Ces projets de loi doivent permettre de simplifier et clarifier l’organisation de nos territoires en réduisant le nombre de régions, et en transférant des compétences significatives des départements aux régions et aux intercommunalités, d’autre part.

Dès janvier 2016, de nouvelles collectivités élues en décembre 2015 devront ainsi être opérationnelles et pourront développer des services publics de proximité plus lisibles, plus performants , plus réactifs, utiles à nos concitoyens, à nos associations, comme à nos entreprises.

Cette réorganisation territoriale ambitieuse répond à un impératif pressant d’intérêt général. En remaillant le territoire en services publics de proximité et en renforçant notre compétitivité, la réforme permettra d’instituer des collectivités plus efficaces qui bénéficieront d’une réelle indépendance financière.

Jean TONIOLO,

Président du groupe municipal Socialiste et Républicain

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents